Archives de catégorie : Norvège

Preikestolen dans les nuages.

Sur la route, on croise de nombreuses cascades, comme à notre habitude. Mais il convient de noter celle de Steinsdalsfossen dont l’infrastructure permet de marcher derrière son rideau d’eau et celle de Latefoss qui, séparée en deux par un rocher, impressionne par son débit.

En bons français toujours, on ne payera pas le parking pour le fameux « Pulpit Rock », un arrêt de bus fera l’affaire.

La balade de 7km aller-retour est assez simple. La seule difficulté est de ne pas s’arrêter en montant la centaine de pierres formant un escalier. Un sentier aménagé par des sherpas népalais, c’est assez classe quand même. Malheureusement, une mer de nuage nous attend lorsqu’on parvient sur le cailloux. Couvrant le fjord, elle obstrue également tout vue de la chaîne de sommets que l’on peut seulement entrapercevoir quelques instants quand le vent dégage un peu le brouillard. On est six sur notre rocher, à profiter d’être là sans pouvoir voir quoi que ce soit.

On repart donc, heureux de voir qu’on a eu de la chance. En effet, une foule de monde grimpe pour prendre notre place. On croise au moins une centaine de personnes en descendant. Le chemin du retour est beaucoup plus reposant.

Trondheim, Bergen, Oslo

Trondheim

On avale les kilomètres jusqu’à Trondheim pour récupérer notre itinéraire original. La route est superbe jusqu’à la ville. On est seul au monde, dans un paysage pittoresque

On passe quelques heures à Trondheim. Le temps d’aller voir sa cathédrale avec sa cinquantaine de statues ornant son front ainsi que son vieux pont, d’où on voit sur l’autre rive des maisons colorées qui se reflètent dans l’eau. On repart donc toujours plus au Sud, longeant les fjords et les montagnes. Bergen

On arrive à Bergen en fin d’après-midi, sous le soleil. Bryggen, la vielle ville, donne sur les quais et ses vielles maisons en bois et couvertes de couleurs font le charme de ce quartier. Les quais sont très sympathiques, avec les nombreux bars, restaurants et son marché à poissons. On fait un tour rapide dans la ville, passant quelques églises et dans son parc. Les petites rues se couvrent de tags colorés. L’atmosphère y est très agréable, digne de son titre de « l’une des plus belles villes d’Europe ».

Oslo.

Ville sympathique et jeune, on s’impressionne devant une ville si verte. Le palais royal, de devant, est imposant et donne sur une grande allée qui nous mènera jusqu’au parlement. Vient ensuite la cathédrale d’Olso et le parc Vigeland. Le pont du parc est orné de statues, une tous les cinq mètres soit une cinquantaine de sculptures qui ouvrent la voie vers l’original obélisque formé d’une masse de corps s’élevant dans le ciel.  Ville agréable mais manquant d’attractivité historique.

De Kristiansund à Bergen

« Et bah, c’est court. Ah ! On s’est un peu fait chier. » Un peu déçut quand même par la route de l’atlantique nord, qui est beaucoup plus attirante vue du ciel. On a tout de même l’impression de rouler au milieu de l’eau, ce qui en soit est le cas. On reste un moment à regarder les vagues s’écraser sur les rochers, contents que l’océan soit agité. La route est vraiment courte, mais elle demeure originale et impressionnante.

On emprunte ensuite la route Trollstiegen ou « l’échelle du Troll » qui serpente son chemin jusqu’au haut d’une longue cascade. Une vraie route de montagne en lacets enclavée dans une vallée. Malheureusement, on ne verra rien d’en haut, le brouillard nous poursuivant.

Arrivés à Geiranger, on choisit de ne pas prendre le ferry pour voir le fameux fjord (une heure de bateau à 80 euros c’est un peu cher payer pour voir une cascade) et de continuer plutôt sur une autre route touristique qui vaut bien le détour. Au milieu de la « haute » montagne, les sommets restent couverts de leur neige éternelle et certains même de glaciers impressionnants. Les montagnes se jettent dans des lacs d’altitudes. En soit, c’est une route à refaire.

Nordkapp, l’aventure polaire

On devait traverser la Suède pour rejoindre Trondheim, mais finalement nous voici sur la route de Nordkapp, plus exactement en direction de la balade de Knivskjellodden qui mène au point le plus au nord du continent européen. La route qui nous y conduit est magnifique, on quitte les forêts de pins finlandais pour longer l’océan arctique. En arrivant sur l’île de Nordkapp (après un tunnel de 7km sous l’eau), le brouillard obstrue la vue et nous entoure. On passera une nuit glacé dans la voiture avant de démarrer notre balade de 18km.
IMG_8086
On part au petit matin, toujours sous le brouillard lumineux qui reflète les rayons d’un Soleil supposé qui ne s’est jamais vraiment couché de la nuit. La pluie et le vent nous fouettent le visage. On suit les cairns, seuls indices d’un sentier. Le temps se dégage un peu quand le paysage commence à se vallonner, puis à s’ouvrir sur l’océan, d’où l’on peut apercevoir Nordkapp. On continue notre route sur les flancs inclinés de la falaise, dérangeons quelques rennes sauvages avant de parvenir à notre but. Le vent redouble de fureur lorsque se rapproche de  71° 11′ 08″ , nous ne sommes pas les bienvenus.

Le paysage  est superbe. Les vagues et rouleaux s’éclatent sur les rochers saillants près de nous, les nuages menaçants embellissent cette vision de bout du monde. Il faudra nager pour aller plus au Nord. On ne s’attarde pas, repartant loin de cet endroit inhospitalier pour revenir vers la chaleur de la voiture. Le retour est un peu plus fatiguant, il faut remonter la pente agréable à l’aller.

IMG_8116