Archives de catégorie : Est

Mamallapuram et Chennai.

Mamallapuram, temples en bord de mer.
On arrive sous le Soleil depuis Pondicherry. On passe une première après-midi à se promener sur la plage et dans la petite ville. Le lendemain, on visite. On commence par les Five Rathas, un petit complexe de cinq temples. Un peu cher après avoir vu Hampi, Pattadakal et Thanjavur.
On continue vers Arjuna’s Penance et le petit parc bien vert de la vile. Les éléphants en bas-relief qui couvrent un grand mur de pierre sont superbes. Le parc offre une belle balade également. On passe près du Balancing Rock, un énorme rocher en équilibre dans la pente. On continue, observant des singes peu farouches pendant quelques minutes près d’une sorte de grotte. Puis on monte en haut d’un temple, la vue sur la mer et les autres temples de la ville est belle.

On termine par le Shore Temple. Le complexe à subit les années de vent salé. Également petit, il reste sympathique.
.

.

.

.

.

.

Chennai, grande ville de l’Est.
On commence notre visite de la ville en rejoignant le fort St-Georges en bus et à pied. On met un peu plus d’une heure à le rejoindre, grosse déception à l’arrivée. On s’attendait à un fort, d’où son nom. Mais c’est en fait juste un musée désormais, le reste du complexe est militarisé. On ne s’attarde pas, rejoignant la basilique St-Thome. L’édifice, tout blanc et imposant, est très beau de l’extérieur; l’intérieur est sobre.

Puis on marche jusque Sri Manakula Vinayagar. Le complexe est encore fermé, on en profite pour visiter Sri Ramakrishna Math en attendant. On entre par l’ancienne entrée avant de découvrir le nouveau temple et ses pierres saumons. L’extérieur constitue en une seule grande pièce où les gens prient et méditent. Le Sri Manakula Vinayagar ouvre alors qu’on y parvient. Les toitures sont surmontées de multiples figures colorées. Malheureusement, l’intérieur même du temple est réservé aux hindous.
A savoir :
– L’entrée au Five Rathas et au Shore Temle de Mamallapuram coûte 500 roupies.
– L’entrée au parc près de Arjuna’s Penance est gratuite.
– Le bus PondicherryMamallapuram coûte 75 roupies. Prendre un bus ECR (East Coast Road) depuis la station de Pondicherry à l’extérieur de la ville. Il vous dépose sur l’ECR à 2km du centre de Mamallapuram.
– Le bus MamallapuramChennai coûte 40 roupies. A Chennai, le terminus est juste à côté du terminus des bus locaux d’où il est simple d’en prendre un pour rejoindre le centre.
– Le temple de Sri Manakula Vinayagar ouvre à 16h. Entrée gratuite.
– Entrée gratuite également au Sri Ramakrishna Math situé à quelques centaines de mètres.

Thanjavur et Pondicherry.

Thanjavur, visite éclair.
Obligé de passer par Madurai, on patiente plusieurs heures pour un second train. Une nouvelle attente ensuite avant de monter dans un dernier wagon pour Thanjavur. On y arrive de nuit, le choix de notre hôtel est rapidement fait: le plus proche et également l’un des seuls. Le lendemain, on marche jusqu’au palace mais la façade ne nous donne pas vraiment envie de rentrer à l’intérieur. On poursuit donc notre chemin dans les petites ruelles de la vielle ville.

Heureusement, le Big Temple, patrimoine de l’Unesco, relève le niveau de la ville. Un magnifique endroit. La lumière du Soleil courre sur les pierres orangées, le sol commence à être chaud. On visite l’intérieur du grand temple, parmi les locaux qui prient et se réjouissent de notre présence. Les temples autour, plus petits, sont également beaux. Les sculptures sont fines et l’endroit est agréable car bien entretenu. Il est déjà temps de repartir, vers Pondicherry.

Pondicherry, détente à la française.
On découvre que le train que l’on souhaitait prendre depuis Thanjavur ne circule plus. Heureusement, l’employé de la gare cherche pour nous une solution. On finit donc par patienter quelques heures avant de monter dans un train pour Tirupadripulyur. Les rails traversent d’immenses rizières vertes. Puis on prend un bus vers Pondicherry.
La musique est forte, les bosses nombreuses et les klaxons assourdissants. C’est la même chose dans le bus de ville qui nous conduit jusqu’à Auroville, un rassemblement de communautés à dix kilomètres au Nord de la ville.

Là, commencent trois jours de détente dans un semblant de jungle. Au programme, grasses matinées, piscine, surf et surtout… de la cuisine non-indienne ! Croissants, pizzas, salades, pâtes carbonara, … On visite quand même Auroville, créée en 1968 par une française. On contemple de loin le Matrimandir, l’esprit d’Auroville; une structure sphérique dorée qui renferme une boule de cristal éclairée par le Soleil. La philosophie est assez originale, difficile d’y accrocher. Mais l’endroit est superbe.

On rejoint ensuite Pondicherry. Au cours de notre séjour de quatre jours, on se ballade le long de la promenade au bord de la mer, piétonne le soir venu. Temples et églises sont fermées quand on visite un peu plus la ville. Mais l’extérieur de Sri Manakula Vinayagar est superbe. Une grande fresque peinte sur le plafond représente une multitude de dieux. L’ensemble est très coloré.

On se rend devant l’église de l’Immaculé Conception  avant de traverser le petit parc pour rejoindre la statue de Gandhi sur la promenade. De nuit, on va voir Pink Church ou Caps Church, renommée ainsi par les habitants. Seule église avec une messe encore énoncée en français. La dernier cathédrale, en face de la gare ferroviaire détonne avec ses briques rouges.

On se ballade dans les rues Romain Rolland, Dumas, … Les bâtiments ont une allures coloniales dans le White Pondicherry, le quartier français. Le reste de la ville est plus indien, bruyant, vivant et sale.

A savoir :
– L’entrée au Big Temple de Thanjavur est gratuite. Mais le site est fermé en début d’après-midi.
– A Auroville, il est possible de voir le Matrimandir de près. Il faut pour ça se rendre au centre de tourisme et visionner une courte vidéo explicative avant de récupérer un pass.
– Louer une planche de surf coûte 400 roupies.
– Une TVS, mobylette, coûte 50 roupies par jour.
 – Les bons coins d’Auroville, Tanto fait de très bonnes pizzas, juste à côté le Frites Corner a de superbes salades au thon ou au poulet (190 roupies), Bread and Chocolate fait de bons petits-déjeuners et de succulents croissants.
– Les bons coins de Pondicherry, Burger and Juice au Nord de la ville fait de bons burgers pas chers, la boulangerie de Baker Street a une multitude de pâtisseries allant d’éclairs au pains au chocolat.