L’incontournable trek de Kalaw au lac Inle.

On part de Bagan dans la matinée, et en début d’après-midi on parvient à Kalaw. Cette petite ville n’a pas grand chose à offrir, mais elle marque le départ d’un trek incontournable. Après avoir tourné un peu pour trouver une auberge à un bon prix, on part chercher un guide pour commencer le trek le lendemain matin.
.

Notre groupe pour trois jours et deux nuits compte huit personnes, dont notre guide. Départ un peu après huit heures le premier jour, ensuite se sera sept heure. La première journée, on traverse une forêt jusqu’à un point de vue où l’on déjeune. On jette un rapide coup d’œil aux plantations de thé avant de reprendre notre chemin. On rejoint les lignes de chemin de fer, s’arrêtant peu avant une petite gare pour une partie de chinlone avec des jeunes locaux bien meilleurs et souples que nous. La gare ressemble à un petit marché. On suit les rails encore un peu, on traverse les champs de choux et d’ails. On parvient à destination juste à temps pour éviter l’orage qui grondera toute la nuit.
Le lendemain matin, malgré une averse et un temps très menaçant, on poursuit notre route. Le chemin est devenu boueux jusqu’en haut de la montagne. Une fois là-haut, le soleil apparait progressivement. Comme la veille, on s’arrête pour une pause thé dans le petit village de notre guide. L’après-midi, un pickup nous évitera une bonne heure de marche. On profite donc un peu plus longtemps de la rivière où l’on se rafraîchit. Un peu plus d’une heure de marche plus tard, et on parvient chez nos hôtes pour la nuit. L’orage attendra la nuit pour éclater.
Le dernier jour sera court. Seulement cinq heures de marche pour redescendre sur le lac Inle. On saute la pause thé, pressé de rejoindre l’eau. On quitte notre guide, Kaléa, sur la berge d’un des nombreux canaux du lac. On s’éloigne, assit en tailleur dans le long bateau, pour faire un tour touristique du lac.
On enchaîne les visites: atelier de tissage au fil de nénuphars, fabrique de bijoux, de cigares, de parapluies. Ce n’est pas vraiment notre tasse de thé. On est dans la peau de touristes. Tout le groupe a la même sensation. On s’en rend compte lorsque notre « gondolier » nous amène voir les femmes-girafes. Une ethnie qui a dû fuir le nord de la Thaïlande et qui s’est réfugié sur les bords du lac. On se retrouve nez à nez avec une adolescente, seule, assise sur un banc. Effectivement, elle arbore de magnifiques colliers qui lui allonge le cou. On reste sans voix devant ce spectacle méprisant. Tout le groupe s’assoit, se regarde. On ne sait pas si on doit rire ou s’insurger devant cette exploitation. Finalement, on se lève en faisant comprendre à notre pilote qu’on n’est pas là pour ce genre de spectacle. On part laissant cette pauvre gamine aux mains d’autres touristes, qui eux ne se gênent pas pour se prendre en photo avec elle.
On finit le tour du lac par les potagers flottants, des pieds de tomates à perte de vue sur le lac, et les pêcheurs. Ils pagayent avec un pied pendant que leurs mains remontent le filet. Un véritable ballet d’équilibristes. Ils sont plusieurs sur le lac. Un beau spectacle, avec les montagnes en arrière-plan, magique.

A savoir :
– Golden Lily est l’auberge la moins chère de la ville de Kalaw, 15,000 kyat pour une chambre double. On a eu une mauvaise expérience là-bas: le guide nous a jeté car on posait des questions sur le trek, la réception était fermée à sept heures du soir. Mais pour 15,000 kyat…
– On a fait notre trek avec Sam’s Trekking, le plus connus, mais il y a énormément d’autres guides. ça nous a coûté 40,000 par personne. Le billet d’entrée pour la zone d’Inle n’est pas compris. On a également rajouté 1,000 kyat pour faire le tour des villages au lac en bateau.
– Le coût d’entrée à la zone d’Inle est de 12,500 kyat (les dollars ne sont pas acceptés). Le ticket est valide une semaine.
– Remember Inn, près d’Inle, à des chambres qui commencent à 16 dollars. Les chambres sont grandes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *