Xi’an, armée figée et rues animées

On s’arrête rapidement à Wudang sur le chemin, espérant pouvoir monter jusqu’au temple de Wudangshan. Mais le prix de l’admission au site étant exorbitant (240 Yuans dont 100 yuans de bus obligatoire), on prend la décision de ne pas le faire. Attention également, la gare ferroviaire est à 12km de la ville (prendre le bus 202 ou 203 pour la rejoindre).


En route donc pour Xi’an donc. On passe une première journée à visiter la ville. On regarde de loin la Bell et Drum Tower avant d’aller flâner dans les rues animées du quartier musulman. La foule recouvre la route, les stands de nourriture le trottoir. On progresse au milieu du monde, du bruit et de bonnes odeurs. On va voir la pagota, on descend l’avenue qui la précède avec ses nombreuses fontaines et statues.

Départ le lendemain pour l’armée des Terracotta warriors (bus touristique 5 depuis la gare) située à une heure du centre.

On commence par le hall d’exposition pour rentrer doucement dans l’ambiance. On débute par le pit no.3, le plus petit, abritant les généraux de l’armée qui semblent s’être figés en service. Le pit no.2 est déjà bien plus grand, il renfermait la cavalerie. Malheureusement, il est vide de soldats intacts; quatre sont à observer derrière les vitrines. Puis vient le pit no.1, le plus impressionnant. La fosse est remplit de soldats qui attendent patiemment en lignes bien droites, il manque certaines têtes et toutes les armes. Le site est immense mais manque cruellement d’explications. On se rend rapidement au mausolée par la navette; mais il s’agit d’un parc sans attrait, le mausolée est inaccessible (enfouit sous une colline).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *